Avant le départ pour mon p'tit tour en moto j'ai constaté que mon appareil photo ne marchait plus. Plus d'image à l'écran. J'ai donc pris un petit numérique de secours. Malheureusement le prmier soir suite à une glissade au bord de la rivière ... j'ai cassé l'écran à cristaux liquide. J'ai donc pris par la suite toutes les photos à l'aveugle, sans pouvoir cadrer et sans pouvoir faire de réglage....


1
Ma compagne de voyage, une mobylette chinoise de 100cc, vitesse automatique, sans embrayage et qui passe partout.


2
Premier objectif une chaine de montagnes karstiques située une centaine de kilomètres au nord.


3
Au cœur de ces montagnes une grottes (au bout du lac) qu'il est possible de visiter en pirogue à moteur


4
La grotte est traversée par une rivière de 7 km. Il y a quelques rapides qu'il est nécessaire de passer à pied.


5
Mais après quelques efforts la pirogue débouche de l'autre coté.


6
La balade se continue à travers la jungle jusqu'au village situé de l'autre coté de la montagne. cette visite impressionnant était de loin la partie la plus intéressante de ces trois jours de promenade.


7
Le soir j'ai logé chez l'habitant, une chambre rustique dans une maison sur pilotis.


8__2_
Et le repas partagé avec la famille.


8
Le lendemain journée de moto éprouvante. D'abord le passage d'un col sur une route de montagne avec un vent à décorner les bœufs. Il fallait que je tourne la moto pour rouler droit. Ensuite une piste de soixante kilomètres à travers la montagne puis la jungle, cailloux, poussière et ornières pendant trois heures pour arriver dans une plaine inondée par le lac artificiel d'un barrage.


9__2_
Après 160 km, une mauvaise route puis une succession de villages sans charmes reconstruit par le gouvernement suite aux inondations des zones habitées.


9
Au centre d'une vilaine petite villes construite à coté de l'usine électrique un refuge. Un petit restaurant en bois.


10
Décoré et géré par une lao mariée à un belge travaillant sur le barrage. Elle y fait de la cuisine internationale, vend du vin d'Ardèche (les terrasses de Ruoms !!!) et des biéres belges. Ce sera mon refuge pour le diner et le petit déjeuner. Je m'y protège du vent glacial qui balaye la vallée tout l'hiver. J'y ai mangé des frites, bu de la Maredsous brune et bu un verre de vin au fin fond du Laos.


11
Le lendemain la route était meilleure et offrait certains joli paysage.


12


J'ai raccourci mon itinéraire, je suis rentré directement sur Tha Khek en trouvant sur le chemin du retour quelques jolies grottes et un charmant coin de baignade. Demain matin je reprends le bus pour Paksé, retour vers le sud.