Mercredi, un message de Rose sur facebook m'avertissait que de nombreux enfants de l'école étaient malades. L'arrivée des grosses chaleurs et le retard dans les traitements faute de lits dans les hôpitaux sont deux facteurs qui fragilisent les enfants. Parmi les enfants malades trois pensionnaires de l'orphelinat.

 

IMG_1871

Khushida, la grande soeur.

 

IMG_1459

Gopal, le costaud, mon guide à Calcutta.

 

IMG_1826

Robin, le petit prince.

 

D'abord hospitalisés d'urgence dans un hôpital public, Rose les a fait transférer dans un hôpital privé. Leur état est critique, mais stabilisé grâce au nouveau traitement. Ils sont actuellement dans une unité de soins intensifs. Ils sont inconscient et il faut encore attendre 48H00 pour savoir si le traitement va les sauver.

Tristesse, inquiétude et impuissance, trois mots que j'avais rayer de mon vocabulaire depuis de nombreux mois et qui sont brutalement revenus à l'assault.