ATHI_FAMILLY_NEPAL

 

Depuis trois ans je traverse l'Asie avec sur ma valise le Sticker ''Philmy voyageurs solidaires''.

Je passe la majorité de mon temps au Nepal et au fur et à mesure des rencontres une famille solidaire s'est constituée autour de moi. Ce groupe d'enfants dont j'ai plus ou moins transformé la vie s'appelle la ''Athi Familly''. L'élephant, animal sacre en Inde est devenu notre symbole. Laissez moi vous les présenter.

 

IMG_0787

IMG_0224

Chotu, l'ainé, le premier, mon filleul, le fils préféré. Il est à l'origine de l'association, il a changé ma perception du monde. J'ai le privilège d'avoir croisé sa route et d'avoir perçu que c'était une personne hors du commun. Il ramasse la nuit les ordures dans le quartier de Thamel à Katmandou.

 

IMG_0212

Mukkesh, 15 ans, scolarisé depuis trois ans il fait partit comme Chotu des plastics boys. Scolarisé pendant trois ans, très bon élève il a été renvoyé de l'école cette année et se consacre donc maintenant entièrement à la collecte des ordures. Son parrain, Anatole avait son âge.

RAKESH

Rakesh, le séducteur, Petit frère de Mukkesh, Il boude quand il n'obtient pas ce qu'il attends de moi. Bon élève qui se laisse parfois aller, il est le plus affecté par mon départ. Il a la chance d'avoir Martine, ma patronne, pour Marraine.

 

IMG_0650

Le petit frère de Bikash, Monsieur plus. Plus de caractère, plus d'énergie et une hargne peu commune de réussir à l'école. Scolarisé après les autres plastics boys, il rattrape son retard en sautant des classes. Après sa journée de classe il va en étude pour faire ses devoirs puis file à Thamel jusque 1 heure du matin pour ramasser des centaines de Kilos d'ordures. Il est parrainé par Antoine mon petit frère.

PB115052

Big Bikash, oncle de Chotu bien que plus jeune que lui, vit alternativement chez ses frères à Katmandou car sa maman vit en Inde. Après avoir eu des problèmes de santé et de malnutrition il est maintenant en pleine forme. Il est resté au Népal car il a la chance d'y être scolarisé dans une bonne école, il travaille maintenant beaucoup moins que les autres plastics boys dans les rues de Katmandou. Il est parrainé par une famille entière du Vercors.

 

IMG_1263

Dipak, est orphelin. C'est le premier gamin des rues que j'ai apprivoisé et mis à l'abri en octobre 2010. Il vît aujourd'hui dans un petit orphelinat familiale à Patan au Népal.  Il déborde d'énergie, il y est heureux et en quelques mois il est devenu la mascotte de cette grande famille. Dipak coûte aujourd'hui 45 €par mois  à l'association. Nous allons donc imaginer toute sorte de solutions pour financer la scolarité et l'accueil en internat de Dipak.

 

IMG_1281

Smile, l'imprévisible lutin, la boule d'énergie et de bonne humeur. Orphelin, il a été trouvé dans la rue après la fermeture de son orphelinat. Déposé à l'orphelinat quelques jours après Dipak, Amrit "le papa" des enfants, m'a demandé de prendre en charge sa scolarité et sa pension. Comme Dipak, Aujourd'hui smile est à la charge de l'association.

 

IMG_0967

KB, le rescapé. Il était au fond du trou, affamé, sale, drogué, il venait de se faire tabasser par un plus grand qui lui avait volé son blouson, son bonnet et ses chaussettes. En larme il m'a demandé de l'aide (je connaissais KB). Après quatre mois et de nombreuses étapes, KB est aujourd'hui de retour chez lui, il vit avec sa maman et sa soeur il est retourné à l'école et je suis son parrain.

 

IMG_0965

Ishika, la petite soeur de KB. La maman n'avait pas les moyens de lui offrir une bonne école. Nous l'avons donc pris en charge. C'est la petite princesse Népalaise de notre grande famille. Martine est sa marraine.

 

A mon retour à Katmandou en Mars je découvre six nouveaux enfants qui traînent dans les rues de Thamel, le quartier touristiques où travaillent les plastics boys. Ils sont jeunes (7-12 ans) et pour certains ils dorment déjà dans la rue et sniffent de la colle.

 IMG_1087

Kiran Népali 9 ans, avait pris l'habitude de traîner dans les rues de Thamel la journée après l'école. Il mendiait de la nourriture, des friandises et de l'argent en compagnie de son petit frère. Il rentrait chez lui tous les soirs mais séchait de plus en plus fréquemment l'école. Il fréquentait dans la rue des enfants qui sniffaient de la colle et dormaient dans la rue. J'ai pris contact avec la famille, puis nous avons décidé en accord avec ses parents et APCnépal de la placer en Internat.

IMG_1195_1

Yashu Népali 7 ans, traînait dans la rue avec son frère Kiran. Il suivait le chemin de son grans frère. Plus influençable il a déjà testé la glue et je l'ai récupéré une nuit alors qu'il voulait dormir dans la rue avec ses copains. Je l'ai ramené chez lui. Il est maintenant dans le même internat que Kiran. Yashu cherche encore un parrain, son parrainage chez APC Népal coute 50 euros par mois mais cette somme est déductible des impôts.

 

IMG_1222

Rajhu Népali 11 ans le grand frère de Kiran et Susan 9 ans dormaient ensemble dans la rue de Thamel.  Tous les deux inhalaient de la colle et ne rentraient plus chez eux. Susan m'a suivi un soir sachant que je ''sauvais'' les enfants des rues et que je pouvais trouver un endroit pour qu'il dorme à l'abri. Il m'aura fallut plus de quinze jours pour apprivoiser Rajhu, le désintoxiquer et le décider à rejoindre Susan dans le centre de transit d'APC Népal.

 

 Pour les deux autres enfants qui traînaient dans les rues de Thamel, j'ai pris la décision de les re scolariser, mais de les laisser dans leur famille. Je ferai le point en septembre avec l'école et les familles et si l'appel de la rue est resté le plus fort, nous placerons ces enfants dans des internats pour qu'ils ne rejoignent pas les 1200 enfants qui dorment dans les rues de Katmandou.

 

IMG_1095

IMG_1404

Ram et Laxman sont jumeaux, ils vivent avec leur maman et leur oncle. Les 12 premières années de leurs vies n'ont été qu'enchainements de drames. La maman et l'oncle travaillent le soir dans un restaurant et les enfants s'ennuient seuls le soir à la maison et traînent dans les rues de Thamel. Ils y fréquentent les enfants des rues qui les ont initié à la mendicité et leurs offrent de la glue à inhaler. Laxman a déjà passé plusieurs nuits dans la rue. Ils ont accepté la main que je leur ai tendu comme un cadeau du ciel. J'ai décidé de les laisser chez eux malgré les demandes répétées de la maman pour que je les place en internat. L'internat coûte cher et sera l'ultime solution en cas d'échec. Pour cette année, je les ai scolarisés, je les ai rhabillés, j'ai acheté les uniformes d'écoles et je leur ai acheté des jeux pour qu'ils restent à la maison le soir.

 

Tous ces enfants forment la Athi family, en les intégrants à notre groupe nous nous sommes engagés à les scolariser, à leur offrir une vie décente et à les suivre tant qu'ils auront besoin de nous. En retour ils savent que Philmy voyageurs solidaires s'engage aux cotés des enfants qui se battent pour s'en sortir, qui refusent la fatalité et décident d'aller réguliérement à l'école. Si ils ne suivent pas leur partie du contrat l'association se désengage et ils reprennent seuls le chemin de leur vie.